Le Pardon Radical : une puissante technique pour réussir à pardonner + fiche de travail

Le Pardon Radical : une puissante technique pour réussir à pardonner + fiche de travail

Si vous avez compris que la rancœur est un poison mais que vous n’arrivez pas à pardonner, voici une puissante technique qui vous y aidera : le Pardon Radical.

Description et avertissement

Déjà, si vous voulez savoir pourquoi il faut pardonner et ce que le pardon apportera de bien dans votre vie, vous pouvez lire cet article d’abord : Le puissant pouvoir du pardon pour réussir dans la Vie

C’est une technique très puissante qui, comme le dit Neale Donald Walsch « peut changer voir sauver votre vie ».

Elle vous permettra d’avancer plus légèrement, débarrassé des rancœurs et autres poisons de l’esprit, et elle vous aidera aussi à mettre fin aux problèmes répétitifs qui surgissent dans votre vie.

Vous savez le genre de problème qui vous fait vous dire : « mais pourquoi cela m’arrive à moi, encore ?! »

Le Pardon Radical va vous permettre de pardonner, mais ce que vous devez savoir, c’est qu’il y a des notions dans la méthode ci-dessous qui peuvent être très difficiles à accepter, trop étrange ou qui peuvent heurter vos croyances, alors gardez en tête que vous n’êtes pas obligé d’être d’accord à 100% avec ce qui est dit pour que cela fonctionne.

Cette méthode a été créée à la base par le Dr Michael Ryce et a été remodelé par Colin C. Tipping, c’est à partir de l’histoire de la sœur de C. Tipping que sont données les explications, de la fiche de travail, donc je garde ces explications et interprétations.

Même si certaines explications m’ont surpris, faire les fiches de travail m’a beaucoup aidé à pardonner, c’est pour cela que je tenais vraiment à mettre cette méthode sur le net.

L’important c’est de bien être conscient que nous somme les créateurs de notre vie, si vous n’y croyez pas, je vous invite à lire cet article avant : Comment reprogrammer son Subconscient pour réussir sa Vie

Si vous connaissez la Loi d’Attraction et le travail de Neale Donald Walsch, cela sera plus facile à comprendre pour vous.

Et souvenez-vous que pardonner ne veux pas dire absoudre, cela n’empêche pas une condamnation judiciaire ou une demande de dédommagement.

L’auteur du livre dont cette technique est tirée, raconte que quand il a voulu sortir son livre, il s’est fait escroquer par son 1er éditeur et que si il a fait une fiche de travail et pardonné, cela ne l’a pas empêché ensuite de porter plainte et de gagner son procès.

Le pardon radical : l’histoire de Jill

Pour bien comprendre la technique du pardon radical tel qu’elle est expliquée dans le livre de Collin C. Tipping, je dois d’abord vous raconter, en résumé, l’histoire de sa sœur, Jill, car les exemples de la fiche de travail ci-dessous se rapportent à son histoire.

Colin C. Tipping est un anglais qui vit aux États-Unis, sa sœur, Jill, qui vit en Angleterre, vient lui rendre visite avec son frère, et dès qu’il la voit, il comprend que quelque chose ne va pas.

Elle lui explique alors, qu’elle est sur le point de se séparer avec son mari Jeff. Jeff agit de manière étrange depuis que sa fille Lorraine (dont Jill n’est pas la mère) a perdu son mari dans un accident de voiture.

Après le drame, ils ont développé une relation étrange, Jeff la porte aux nues, l’appel « mon amour » et passe des heures à lui parler au téléphone à voix basse comme si ils formaient un couple.

Jill a l’impression d’être complètement abandonnée, son mari ne s’intéresse plus qu’a sa fille et l’ignore totalement.

Depuis, Jill ressasse sans cesse ses griefs contre Jeff et avait déjà raconté plusieurs fois l’histoire et ses explications à son autre frère pendant le voyage, se demandant comment elle devait réagir et en pensant au divorce.

Son frère, Colin, a alors cherché à régler le problème grâce au pardon radical, il lui a d’abord expliqué qu’il ne niait pas son histoire, sa version des faits, qu’elle avait mainte fois raconté, mais que la situation pouvait peut-être être expliqué d’une manière différente, plus spirituelle.

C’est ce que ceux qui pratiquent le pardon radical appellent une « danse de la guérison » entre deux âmes, une danse thérapeutique, une opportunité de guérir et d’évoluer.

Colin a alors demandé à sa sœur si elle avait déjà vécue quelque chose de similaire dans sa vie et Jill se rappela que oui, avec leur père.

Leur père avait toujours été un homme froid qui ne leur montrait pas d’amour, quand elle était petite , elle voulait qu’il l’aime mais il ne lui avait jamais montré d’affection ou d’amour, enfin pas comme elle aurait voulue.

Puis se mettant en colère elle lui raconta comment elle avait été blessée quand leur père avait montré de l’amour pour Lorraine, la fille de Colin et chose étrange, non seulement la fille de l’auteur s’appelle Lorraine mais elle est blonde au yeux bleus comme la fille de Jeff.

C’est là que quelque chose fait tilt, si vous faite la feuille de travail sur une situation, il vous sera demandé s’il ne vous est pas déjà arrivé une histoire similaire, et sans que les histoires soit si proche que celle là, vous avez des chances de découvrir que les mêmes problèmes vous sont arrivés plusieurs fois dans la vie et allez comprendre ce qu’ils veulent dire par une « opportunité de guérir » car tant que vous n’avez pas pardonné, que vous n’avez pas réglé le problème, il refait surface sous différente forme dans votre vie !

Donc ensuite Jill explique qu’elle avait réussi à se faire à l’idée que son père était incapable d’aimer quiconque, même pas sa propre femme d’après sa mère.

Mais un jour, alors que la fille de Colin avait 5 ans, Jill avait vue la petite fille prendre la main de son grand-père et l’amener visiter le jardin et le grand-père avait eu l’air sous le charme et l’avait même prise ensuite sur ses genoux et Jill ne l’avait jamais vu être aussi joueur et joyeux.

Cela l’avait beaucoup touchée, car elle se disait que si, finalement son père pouvait aimer, mais pas l’aimer elle !

Et en finissant cette histoire Jill se mit à pleurer.

Par la suite, Jill fit elle même la liaison entre les deux Lorraines, le fait qu’elles aient le même prénom qui n’est pas très fréquent en Angleterre, et qu’elles soient toutes les deux blondes aux yeux bleu. Et Colin lui expliqua alors que c’était la clef pour comprendre.

Jill devait guérir un traumatisme, elle pensait qu’elle n’était « pas assez », qu’elle ne méritait pas d’amour parce qu’elle n’en avait pas reçue de son père.

Avant Jeff, elle avait eue une autre relation avec un homme qui n’avait pas arrêté de la tromper, une autre occasion de grandir…

D’abord offusquée et en colère, Jill accepte peu à peu de voir ces histoires sous l’angle du pardon Total, et comprend qu’elle doit soigner cette croyance de n’être « pas assez » bien pour être aimé.

Nous attirons dans nos vies des personnes qui nous mettent en confrontation directe avec nos souffrances pour nous faire revivre l’expérience initiale et ainsi permettre à notre âme d’avoir une autre occasion de guérir.

Ce sont des choses que les autres peuvent faire inconsciemment, et qui serait une transaction d’âme à âme pour nous forcer à ouvrir les yeux sur le problème et pouvoir enfin le guérir !

Au final, face aux explications de son frère Colin, Jill prend une grande inspiration et se sent soudain plus légère, libéré d’un poids !

Jill demande alors à Colin ce qu’il se serait passé si finalement elle avait quitté Jeff, et Colin lui explique alors qu’elle aurait encore eue à revivre ce genre d’histoire.

Elle lui demande aussi ce qu’elle doit faire maintenant, et il lui explique que le plus important c’est de comprendre qu’elle n’est plus une victime, que Jeff ne la persécute pas et que la situation était exactement ce dont elle avait besoin.

Que maintenant qu’elle avait ouvert les yeux sur le problème tout allait bien se passer, et effectivement à son retour, la situation de Jill avec Jeff est redevenue normal, comme par magie, la leçon avait été reçue et digérée et la situation n’avait plus de raison de continuer.

Feuille de travail sur le pardon total

Voici la feuille de travail avec des exemples par rapport à l’histoire de Jill et des explications, en fin de page vous trouverez un fichier PDF à imprimer avec juste les questions et les espaces, comme cela vous pourrez en imprimer autant que vous en aurez besoin.

Identifiez la personne, la situation ou l’objet qui vous irrite (x).

Dans certaines circonstances, cela pourrait être vous-même, mais il y a un gros piège lorsque l’on fait cela, notamment pour la première fois.

Le piège se trouve dans le fait que, puisque la culpabilité est la racine de toute séparation, nous avons beaucoup trop tendance à nous culpabiliser à la moindre occasion.

Tout pardon est ultimement un pardon de soit. La loi universelle dit que cela sera toujours rendu et vous découvrez alors que c’est vous même qui avez été pardonné.

Assurez vous de parler de la personne ou de la situation ou de vous même à la troisième personne.

En d’autres termes, racontez l’histoire comme si vous racontiez à quelqu’un ce qu’il s’est passé ou ce qui se passe.

Utilisez des noms.  

1. La situation qui crée en moi un malaise, telle que je la perçois maintenant est :  

Exemple : Jeff m’abandonne en focalisant toute son attention et son amour sur sa fille Lorraine et en m’ignorant. Il dit que c’est ma faute et m’accuse d’être une déséquilibrée mentale.

À cause de lui je me sens indigne et stupide. Notre mariage a échoué et c’est sa faute. Il me force à le quitter.

1. Explication : cette section vous demande de raconter l’histoire qui vous irrite.

Définissez la situation. Ne vous retenez pas.

Décrivez votre ressenti sur l’instant.

N’ajoutez pas d’interprétation spirituelle ni psychologique.

Vous devez honorer la situation dans laquelle vous vous trouvez sur le moment, même si vous savez que vous êtes dans le monde de l’humanité, de l’ego et de l’illusion.

Le fait de savoir que vous faite l’expérience de l’illusion et que vous avez besoin de cette expérience représente la première étape qui vous permettra de vous en sortir.

Même si nous avons considérablement augmenté notre vibration et passé une grande partie de notre vie dans le monde de la Vérité divine, nous pouvons facilement perdre notre équilibre et nous retrouver à nouveau dans le monde de l’ego, nous considérant comme des victimes et tout ce qui va avec.

Le fait d’être humain nécessite cette expérience.

On ne peut pas toujours être joyeux et paisible, ni même voir la perfection dans absolument toutes les situations.  

2a. Affronter X : 

je suis irrité contre toi parce que :  

Exemple : Tu as ruiné notre mariage. Tu m’as fait mal et tu m’as rejetée. Ton comportement est nul et je vais te quitter connard !  

2a. Explication : soyez autant que possible en confrontation avec X et écrivez directement les reproches tels que vous les lui faites.

Si l’objet ou la situation n’a pas de nom, donnez lui en un, ou au moins parlez en comme si il s’agissait d’une personne.

Si la personne est morte, parlez d’elle comme si elle était devant vous. Pour atteindre votre objectif, le pardon total, il faut que vous ayez la clarté de savoir précisément ce qui vous irrite tellement maintenant.

2b. À cause de ce que tu as fait (ce que tu fais), je me sens :

Exemple : Profondément blessé, abandonné, trahi. Je me sens très seul et triste. Tu m’as mis en colère.  

2b. Explication : il est capital que vous vous permettiez de ressentir vos émotions. Ne les censurez pas et ne les enfouissez pas.

Rappelez-vous, nous venons dans la dimension physique pour faire l’expérience des émotions, l’essence de l’être humain.

Toutes les émotions sont bonnes, sauf lorsque nous les refoulons.

En enfouissant nos émotions, nous créons les blocages énergétiques potentiellement nuisibles dans notre corps.

Assurez vous que les émotions que vous identifiez représentent les émotions réelles que vous ressentez véritablement, non pas simplement des pensées concernant votre état d’être.

Êtes-vous en colère, content, triste ou avez-vous peur ?

Si vous ne pouvez pas être spécifique, ce n’est pas grave.

Certaines personnes se trouvent dans l’incapacité de faire la différence entre un sentiment et un autre.

Si cela est vrai pour vous, remarquez simplement quelle qualité émotionnelle générale vous pouvez ressentir concernant la situation en question.

Si vous voulez ressentir vos émotions plus clairement ou plus fortement, prenez une raquette de tennis ou un bâton et tapez sur des coussins, vous pouvez aussi simplement taper avec vos mains.

Crier dans un coussin aide également à libérer les émotions.

Plus vous vous permettez de ressentir votre mal-être, votre tristesse ou votre peur qui pourrait se cacher au dessous de votre colère, mieux c’est.  

3. Je reconnais et accepte avec bienveillance mes sentiments et ne les juge plus.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

3. Explication : cette étape importante vous donne une opportunité de vous permettre une certaine liberté vis à vis de la croyance que les sentiments tels que la colère, la vengeance, la jalousie, l’envie et même la tristesse sont négatifs et devraient être reniés.

Quelles qu’elles soient, vous devez ressentir vos émotions exactement telles qu’elles se produisent pour vous car elles sont une expression de votre moi véritable.

Votre âme veut que vous les ressentiez pleinement. Sachez qu’elles sont parfaites et arrêtez de vous juger parce que vous avez des émotions.

Essayez le processus suivant en trois étapes afin d’intégrer et d’accepter vos sentiments :

  1. Ressentez l’émotion pleinement, puis identifiez-la comme étant de la colère, de la satisfaction, de la tristesse ou de la peur.
  2. Accueillez les sentiments qui sont dans votre cœur tel qu’ils sont. Aimez-les, acceptez les. Aimez les comme une partie de vous-même. Laissez les être parfaits. Vous ne pourrez ressentir la vibration de la joie sans avoir au préalable accepté vos sentiment et avoir fait la paix avec eux. Dites cette affirmation : « Je demande à être soutenu afin de ressentir de l’amour envers chacune de mes émotions telles qu’elles sont ; je les accueille dans mon cœur et les accepte avec amour comme des parties de moi-même. »
  3. Ressentez maintenant de l’amour pour vous même car vous avez eu ces sentiments et sachez que vous avez choisi de les ressentir afin que votre énergie puisse évoluer vers la guérison.

4. Je suis responsable de mes sentiments. Nul ne peut me faire ressentir quoique ce soit. Mes sentiments sont le reflet de ma perception de la situation.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord

4. Explication : cette affirmation nous rappelle que personne ne peut nous faire ressentir quoi que ce soit. Nos émotions sont à nous.

Lorsque nous les ressentons, reconnaissons, acceptons et les aimons inconditionnellement comme des parties de nous-mêmes, nous obtenons une liberté totale soit de continuer de nous y accrocher, soit de lâcher prise.

Cette compréhension nous rend plus responsable car elle nous aide à réaliser que le problème n’est pas à l’extérieur mais à l’intérieur, en nous.  

Cette compréhension représente également une première étape pour nous éloigner de la vibration de l’archétype de la victime.

Lorsque nous pensons que d’autres personnes ou situations créent en nous de la colère, de la satisfaction, de la tristesse ou de la peur, nous leur donnons tout notre pouvoir d’action.  

5. Bien que je ne sache pas pourquoi ou comment, je vois maintenant que mon âme a créé cette situation afin que j’apprenne et que j’évolue.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

5. Explication : cette affirmation est probablement la plus importante de la feuille de travail.

Elle renforce la notion que les pensées, sentiments et croyances créent nos expériences et que, de plus, nous ordonnons notre réalité de manière à soutenir notre évolution spirituelle.

Lorsque nous nous ouvrons à cette vérité, le problème disparaît pratiquement toujours.

Cela est lié au fait qu’il n’y a pas de problème, mais seulement des perceptions erronées.

Cette affirmation nous met au défi d’accepter la possibilité que la situation peut être délibérée et de lâcher prise sur le besoin de connaître le pourquoi et le comment.

C’est là que les personnes ayant un fort penchant intellectuel ont le plus de difficultés.

Elle veulent des « preuves » avant de croire.

Par conséquent, elles transforment le besoin de savoir pourquoi en une condition pour accepter la situation en tant qu’opportunité de guérison.

Il s’agit d’une impasse, car demander comment et pourquoi les choses se produisent revient à demander à connaître le mental de Dieu.

Au niveau qui est le nôtre, dans notre développement spirituel, il ne nous est pas possible de connaître le mental de Dieu.

Nous devons renoncer au besoin de savoir pourquoi (qui est de toute façon une question que se poserait une victime), et nous abandonner à l’idée que Dieu ne fait pas d’erreur et, par conséquent, que tout est en Ordre Divin.

L’importance de cette étapes réside dans sa capacité à vous aider à ressentir qu’elle est pour vous la façon de sortir du mode de victime grâce à la possibilité que la personne, l’objet ou la situation qui vous pose un problème reflète précisément cette partie de vous même que vous avez rejetée et qui appel à être acceptée.

Elle reconnaît que l’essence divine en vous, la partie de vous même qui sait, votre âme, quelque soit le nom que vous vouliez lui donnez, a mis en place la situation pour vous afin que vous puissiez apprendre, évoluer et guérir une perception ou une croyance erronée.

Cette étape permet également de renforcer son pouvoir d’action. Une fois que nous réalisons que nous avons créé une situation, nous avons le pouvoir de la changer.

Nous pouvons choisir de nous considérer comme des victimes des circonstances ou nous pouvons choisir de voir la circonstance comme une opportunité d’apprendre, de guérir et de voir notre vie prendre la direction que nous souhaitons.

Ne vous jugez pas parce que vous avez créé une situation. Rappelez-vous, c’est la partie divine en vous même qui l’a créée. Si vous jugez la partie divine en vous-même, vous jugez Dieu.

Reconnaissez-vous comme un être merveilleux, créatif, divin ayant la capacité de créer ses leçons sur son chemin spirituel, leçons pour vous ramener chez vous.

Une fois que vous êtes capable de faire cela, vous pouvez vous abandonner à l’essence divine et avoir confiance dans le fait qu’elle fera le reste.  

6. J’ai remarqué que certains indices dans ma vie, comme des schémas qui se répètent et d’autres caractéristiques de ma vie, indiquent que j’ai eu beaucoup d’opportunité de guérison similaire dans le passé, mais que je ne les ai pas reconnues en tant que telles à l’époque. 

Par exemple :

6. Explication : cette étape reconnaît que nous sommes des êtres humains curieux et que nous avons un besoin insatiable de savoir pourquoi les choses se produisent.

Comme nous l’avons dit plus haut, nous devons abandonner notre besoin de savoir, et cette étape nous offre la possibilité de nous amuser un peu en cherchant certains des indices les plus évidents qui constitueraient une preuve que la situation a toujours été parfaite d’une manière inexplicable.

Tant que la nécessité d’avoir cette preuve n’est pas pour nous une condition préalable à l’acceptation que les choses sont ainsi, cela ne peut pas nous nuire et pourrait déclencher quelques prises de conscience.

Rappelez vous également qu’il se peut qu’il n’y ait rien qui vous semble prouver l’une ou l’autre hypothèse.

Si vous ne trouvez rien, ne vous inquiétez pas.

N’écrivez rien dans cette encadré et passez à l’affirmation suivante sur la feuille de travail.

Cela ne signifie pas que l’affirmation est moins vraie. Le type d’indice que vous pourriez chercher pourrait être l’un des suivants :

1- Des schémas qui se répètent : c’est le plus évident. Épouser encore et encore le même type de personne en est à nouveau un exemple. Choisir un compagnon de vie qui est exactement comme votre mère ou votre père en est un autre. Le fait que le même type d’événement se produise encore et encore est un signal clair. Des personnes qui vous font des choses similaires, comme de vous laisser tomber ou de ne jamais vous écouter, sont un autre indice que vous avez là une problématique à guérir.

2 – Un schéma numérique : non seulement nous faisons les choses de manière répétitives, mais souvent nous les faisons d’une manière qui a une importance numérique. 

Nous perdrons peut-être notre travail tous les deux ans, nous séparerons de notre partenaire tous les neufs ans, créerons toujours des relations à trois, tomberons malades au même age que nos parents, trouveront le même nombre dans tout ce que nous faisons et ainsi de suite. 

Il est très utile d’élaborer une ligne chronologique, vous pourriez trouver une corrélation temporelle importante dans ce qui se passe.

3 – Des indices corporels : Votre corps vous donne tout le temps des indices. 

Avez-vous toujours des problèmes d’un côté de votre corps ou dans des endroits qui sont liés à des chakras particuliers et aux problématiques associées, par exemple ? 

Les livres de Caroline Myss, Louise Hay et de nombreux autres auteurs vous aiderons à trouver le sens de ce qui se passe dans votre corps et quel est le message de guérison. 

Dans notre travail avec les patients cancéreux, par exemple, le cancer s’est toujours avéré être une invitation positive au changement ou à la volonté de ressentir et de guérir une souffrance émotionnelle réprimée.

4 – Des coïncidences et des « étrangetés : ce domaine est riche en indices. 

Chaque fois que quelque chose vous semble étrange ou hors de propos, différent de ce que vous attendiez ou tout à fait improbable, vous savez que vous êtes sur une piste. 

Par exemple dans l’histoire de Jill, il est étrange non seulement que les deux filles qui recevaient l’amour dont Jill ressentait qu’il lui était refusé, s’appellent Lorraine, prénom qui n’est pas commun en Angleterre, mais en plus qu’elles soient toutes les deux blondes aux yeux bleus et les aînées de trois enfants. 

L’attitude de Jeff était également extrêmement atypique. Jeff est un homme gentil, aimant et sensible. 

Son attitude envers Jill m’a semblé extrêmement étrange. Là où nous croyions que nos pensées venaient par hasard ou étaient simplement des coïncidences, nous avons maintenant la volonté de penser que c’est l’esprit qui fait que les choses se produisent en synchronicités pour notre bien le plus élevé. 

Ce sont ces synchronicités qui sont intriqué dans nos histoires et, une fois que nous les considérons ainsi, nous sommes libres de ressentir la vérité de l’affirmation selon laquelle « mon âme a créé cette situation afin que je puisse apprendre et évoluer ».

Je suis désireux de voir que ma mission ou mon « contrat d’âme » incluait la nécessité de faire ce type d’expériences, quelle que soit la raison.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

7. Explication : cette affirmation est là simplement pour nous rappeler l’une des affirmations du pardon total : nous venons dans cette expérience de vie avec une mission ou un accord avec l’esprit pour effectuer certaines choses, vivre d’une certaine manière ou transformer certaines énergies.

Quelle que soit cette mission ou qu’elle ait été, nous savons simplement que toutes nos expériences font partie du rôle que nous venons jouer.

8. Mon malaise m’a signalé que :  

 Exemple : «Mon malaise m’a signalé que je ne me donnais pas d’amour, ni à Jeff, car je jugeais, j’avais des attentes, je voulais que Jeff change et voir Jeff comme moins que parfait.

Je réalise que je voulais donner tord à Jeff et lui reprocher mon malaise, alors que j’en étais tout le temps responsable.

Je le jugeais, le rendais responsable de mon bonheur et j’exigeais qu’il soit différent. Je ne voyais pas la vérité : il m’aime.

8. Explication : lorsque nous nous sentons déconnecté de quelqu’un, nous ne pouvons pas l’aimer.

Lorsque nous jugeons une personne (ou nous même) et que nous lui donnons tort, nous retenons notre amour.

Même lorsque nous lui donnons raison, nous retenons notre amour car nous lui donnons notre amour à condition qu’elle continue d’avoir raison.

Toute tentative de changer quelqu’un implique que l’on retienne son amour, car en voulant que la personne change, cela implique qu’elle ai tord (besoin de changer) d’une manière ou d’une autre.

De plus, il est même possible que nous lui faisions du tord en l’encourageant à changer, car bien que nous pensions agir avec les meilleurs intentions, nous pouvons interférer avec sa leçon spirituelle, sa mission et son évolution.

Cela est plus subtil que nous le pensons. Par exemple, si nous envoyons une énergie de guérison non sollicitée à une personne parce qu’elle est malade, nous jugeons en fait que la personne n’est pas telle qu’elle devrait être et qu’elle ne devrait pas être malade.

Qui sommes-nous pour prendre cette décision ?

La maladie pourrait être l’expérience humaine dont elle a besoin pour continuer sont évolution spirituelle.

Naturellement, si la personne souhaite une guérison, cela devient tout à fait différent, et alors vous pouvez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour répondre à sa demande.

Néanmoins, vous continuez de la considérer comme parfaite.

Donc, indiquez dans cet encadré toutes les manières dont vous voulez que la personne à laquelle vous pardonnez soit différente ou quels sont les aspects que vous voudriez qu’elle change.

Quel jugement subtil faites-vous au sujet de la personne, indiquant votre incapacité à l’accepter telle qu’elle est ?

Quelle attitude avez-vous qui montre que vous la jugez ?

Vous serez peut-être très surpris de découvrir que votre désir bien intentionné qu’elle change « pour son propre bien » n’était en fait qu’un jugement de votre part.

À vrai dire, c’est précisément votre jugement qui crée sa résistance à changer.

Une fois que vous cessez de la juger, la personne changera probablement.

Cela est ironique, n’est-ce pas ?

9. Je réalise maintenant que je ne suis irrité que lorsque quelqu’un fait résonner en moi ces parties de moi-même que j’ai rejetées, niées, réprimées puis projetées sur lui.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord

10. (X) _____________ reflète ce que j’ai besoin d’aimer et d’accepter en moi-même.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord

9 et 10. Explication : ces affirmations reconnaissent que lorsque nous sommes irrités au sujet de quelqu’un, cette personne reflètent invariablement dans notre direction ces parties de nous-mêmes que nous méprisons le plus et que nous avons projetées sur elle.

Si nous pouvons suffisamment nous ouvrir à la volonté d’accepter que cette personne nous offre une chance d’accepter et d’aimer une partie de nous mêmes que nous avons condamnée et que cette personne est en ce sens un ange de la guérison, le travail sera fait.

Et comme nous l’avons dit auparavant, vous n’êtes pas obligé d’apprécier la personne.

Reconnaissez simplement qu’elle est un miroir, remerciez son âme en remplissant la feuille de travail et passez à autre chose.

Nous n’avons pas besoin non plus de comprendre quelle partie de nous même est reflétée.

De toute façon, cela est bien trop compliqué en général. Restez-en là et ne vous livrez pas à une analyse.

Cela fonctionne mieux sans.

11. (X)___________________ reflète une de mes perceptions. 

En pardonnant à (X), je me guéris et je recrée ma réalité.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

11. Explication : Cette affirmation nous rappelle qu’à travers nos histoires qui sont toujours pleines de perceptions erronées, nous créons notre réalité et notre vie.

Nous attirerons toujours à nous des personnes qui réfléchiront nos perceptions erronées et nous offrirons l’opportunité de guérir nos erreurs et d’avancer dans la direction de la vérité.

12. Je réalise maintenant que rien de ce que (X) ou toute autre personne m’a fait n’est juste ni injuste. J’abandonne tout jugement.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord

12. Explication : cette étape va à l’encontre de tout ce que l’on nous a jamais enseigné concernant notre capacité à faire la distinction entre le vrai du faux, bien et mal.

Après tout, le monde entier se divise à ce sujet.

Oui nous savons que le monde de l’humanité n’est vraiment qu’une illusion, mais cela ne change rien au fait que les expériences humaines exigent que nous fassions cette distinction particulière dans notre vie quotidienne.

Ce qui nous aide dans cette étape est de réaliser que nous ne faisons que l’affirmation qu’il n’y a ni vrai, ni faux, ni bien, ni mal lorsque nous considérons les choses du point de vue élargi de la spiritualité, depuis la perspective du monde de la Vérité divine.

De là, nous avons la capacité de dépasser l’évidence de nos sens et de notre mental et de voir le Dessein divin et un sens en tout.

Une fois que nous sommes capables de faire cela, nous pouvons voir qu’il n’y a ni vrai ni faux. Les choses sont, simplement.  

13. Je me libère du besoin de blâmer et d’avoir raison, et j’ai la VOLONTÉ de voir la perfection de la situation telle qu’elle est.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

13. Explication : cette étape nous confronte à la perfection de la situation et teste notre volonté de voir cette perfection.

Tandis qu’il ne sera jamais facile de voir la perfection ni le bien d’une situation telle que la maltraitance d’enfants, nous pouvons avoir la volonté de voir la perfection de la situation, avoir la volonté de cesser de juger et avoir la volonté de mettre fin au besoin d’avoir raison.

Même s’il pourra être toujours difficile de reconnaître que et la personne qui maltraite et la personne maltraitée ont d’une certaine manière créée leur situation pour apprendre une leçon au niveau de l’âme et que leur mission est de transformer cette situation au nom de toutes les personnes maltraitées, nous pouvons cependant avoir la volonté d’entretenir cette pensée.

Évidemment, plus nous sommes proche d’une situation, plus il devient difficile de voir la perfection, mais le fait de voir la perfection ne signifie pas toujours que l’on puisse la comprendre.

Nous ne pouvons pas connaître les raisons qui expliquent pourquoi les choses se produisent ; nous devons simplement avoir la foi qu’elles se déroulent parfaitement pour le bien le plus élevé de tous.

Observez votre besoin pressant d’avoir raison.

Nous consacrons énormément d’énergie à avoir raison et nous avons appris à un jeune âge à lutter pour avoir raison, ce qui signifie en général qu’il faille prouver que quelqu’un d’autre ait tord.

Nous mesurons même notre dignité au nombre de fois où nous avons raison ; il n’est donc pas étonnant que nous ayons tellement de mal à accepter qu’une situation soit simplement, qu’intrinsèquement elle ne soit ni juste ni injuste.

Si vous n’arrivez vraiment pas à ce moment là à cesser de juger quelque chose qui semble horrible, reconnectez-vous simplement à vos sentiments (voir étape 3), habitez-les et admettez pour vous même que vous ne pouvez pas encore franchir ce cap.

Cependant, ayez la volonté de cessez de juger.

La volonté reste toujours la clé. La volonté créée l’empreinte énergétique du pardon total. Lorsque l’énergie change, tout le reste suit.  

14. Bien que je ne sache peut-être pas le pourquoi et le comment, je réalise maintenant que toi et moi avons tous deux reçus exactement ce que nous avons choisi au niveau de notre subconscient et que nous accomplissons une danse de guérison ensemble et l’un pour l’autre.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord  

14. Explication : cette affirmation nous rappelle une nouvelle fois comment nous pouvons instantanément prendre conscience de nos croyance subconsciente si nous regardons ce qui se produit dans notre vie.

Ce que nous avons à un moment donné est véritablement ce que nous voulons.

Au niveau de l’âme, nous avons choisi notre situation et nos expériences, et nos choix ne sont pas mauvais.

Cela est valable pour toutes les personnes impliquées dans le drame.

Rappelez-vous, il n’y a ni coupable ni victime, juste des acteurs.

Chaque personne reçoit exactement ce qu’elle veut dans la situation. Chacun est engagé dans une danse de guérison.


15. Je te béni (X)____________ pour ta volonté de jouer un rôle dans ma guérison et je m’honore pour avoir eu la volonté de jouer un rôle dans ta guérison.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord

15. Explication : il est tout à fait approprié de bénir X pour avoir co-créé la situation avec vous afin que vous puissiez prendre conscience des croyances qui font votre vie. X mérite votre gratitude et vos bénédictions puisque cette co-création et la prise de conscience qui s’ensuit vous donnent la capacité de lâcher prise.

Lorsque vous faite cela, vous pouvez immédiatement effectuer un choix différent concernant vos croyances et ce que vous voulez créer dans votre vie. X peut éprouver la même gratitude envers vous pour les mêmes raisons.

16. Je libère de ma conscience tout sentiment de : blessure, abandon, trahison, solitude, tristesse et colère.

16. Explication : cela vous permet d’affirmer que vous vous libérez des sentiments que vous avez notés à l’étape 2b.

Tant que ces émotions et ces pensées restent dans votre conscience, elles vous empêchent de prendre conscience de la perception erronée qui vous rend irrité.

Si vous avez toujours un ressenti fort sur la situation, cela signifie que beaucoup de votre énergie est dirigée dans votre perception erronée, quelle qu’elle soit : croyance, interprétation, jugement, etc. Ne jugez pas cela ou n’essayez pas de mettre moins d’énergie dedans.

Contentez-vous de le remarquer.

Vos émotion concernant la situation pourront revenir de temps en temps et vous pouvez également accepter cela.

Ayez juste la volonté de les ressentir puis de les libérer, au moins pour le moment afin que la lumière de la conscience puisse briller à travers vous, et permettez-vous de voir votre perception erronée.

Puis, à nouveau, vous pouvez choisir de voir différemment la situation.

Les émotions qui sont relâchées et les pensées correspondantes jouent un rôle important dans le processus de pardon. Tant que ces pensées restent actives, elles continuent à donner de l’énergie à nos anciens systèmes de croyance qui créent la réalité que nous essayons maintenant de transformer.

Lorsque nous affirmons que nous nous libérons à la fois du ressenti et des pensées qui lui sont associées, nous commençons le processus de guérison.


17. J’apprecie ta volonté, (X) ____________ de refléter mes perceptions erronées et je te bénis pour m’avoir donné l’occasion de pratiquer le pardon total et l’acceptation de soi.

D’accord Ouvert Sceptique Pas d’accord


17. Explication :
il s’agit d’une autre opportunité de ressentir de la gratitude envers X pour être rentré dans votre vie et pour avoir eu la volonté d’effectuer la danse de la guérison avec vous.

18. Je réalise maintenant que mon expérience (mon histoire de victime) résultait du cadre (l’interprétation) que je donnais à la situation. Je comprend maintenant que je peux changer cette « réalité » en la recadrant simplement en termes spirituels et en ayant la volonté de voir la perfection de la situation.

Par exemple : Je vois maintenant que Jeff reflétait simplement ma croyance erronée que je n’était pas digne d’être aimée et il me faisait le cadeau de la guérison.

Jeff m’aime tellement qu’il a eu la volonté d’endurer le mal-être causé par cette mise en scène.

Je vois maintenant que j’ai obtenue tout ce que je voulais pour ma guérison et que Jeff a obtenu ce qu’il voulait pour sa propre guérison.

La situation était en ce sens parfaite et elle est une preuve que l’Esprit travaille dans ma vie et que je suis aimée.

18. Explication : si vous ne pouvez pas voir de nouvelle interprétation spécifique à votre situation, cela n’est pas un problème. Le recadrage proposé par le pardon total pourrait simplement être exprimé d’une manière très générale, telle que : « Ce qui s’est passé était simplement le déroulement d’un plan divin.

Il a été demandé par mon moi supérieur pour mon évolution spirituelle et les personnes impliquées dans la situation ont effectué une danse de guérison avec moi, et donc en vérité, rien ne s’est jamais produit de mal .»

Ce type d’affirmation pourrait être tout à fait adéquat.

D’un autre côté, si vous avez eu quelques prises de conscience sur la perception de la situation, cela convient bien également.

Il ne vous sera d’aucune aide d’écrire une interprétation fondée sur des affirmations enracinées dans le monde de l’humanité, par exemple justifier ce qu’il s’est passé ou faire des excuses.

Vous pourriez vous faire des histoires ou même procéder à un pseudo-pardon.

Une nouvelle interprétation de votre situation devrait vous permettre de ressentir sa perfection du point de vue spirituel et de vous ouvrir aux cadeaux qu’elle vous offre.

Votre recadrage devrait vous donner une façon d’observer votre situation qui révèle que la main de Dieu ou l’intelligence divine travaille pour vous et vous montre à quel point elle vous aime.

Note : vous pourriez avoir à remplir plusieurs feuilles de travail sur la même problématique pour en ressentir la perfection.

Soyez absolument sincère envers vous-même et travaillez toujours en fonction de ce que vous ressentez.

Il n’y a pas de bonne réponse, de but, de note ni de finalité.

La valeur de cette feuille de travail réside dans le processus et le travail que vous effectuez.

Quelles que soient les choses qui viennent, laissez-les être parfaites et résistez à l’envie de réécrire et d’évaluer ce que vous écrivez. Vous ne pouvez pas mal agir.


19. Je me pardonne complètement, _____________ et je m’accepte en tant qu’être bienveillant, généreux et créateur.

Je me libère du besoin de m’accrocher à des émotions et à des idées de manques et de limitation relié au passé.

J’enlève mon énergie du passé et je me libère de toutes les barrières qui entravent l’amour et l’abondance et dont je suis conscient en ce moment.

Je crée ma vie et j’ai le pouvoir d’être à nouveau moi-même, de m’aimer inconditionnellement et de me soutenir, tel que je suis, dans tout mon pouvoir et toute ma magnificence.


19. Explication :
je n’insisterai jamais assez sur l’importance de cette affirmation. Dites-la à haute voix et ressentez ce qui se passe.

Laissez les mots résonner en vous. Le jugement de soi est à la racine de tous nos problèmes et, même lorsque nous avons cessé de juger autrui et que nous lui avons pardonné , nous continuons de nous juger.

Nous nous jugeons même pour nous être jugés !

La difficulté que nous connaissons lorsque nous essayons de rompre ce cycle résulte de ce que la survie de l’ego dépend du fait que nous nous sentions coupable d’être ce que nous sommes.

Plus nous réussissons à pardonner à autrui, plus l’ego essaye de compenser en nous faisant nous sentir coupable de nos agissements.

Cela explique pourquoi nous pouvons nous attendre à rencontrer beaucoup de résistance lorsque l’on avance dans le processus du pardon.

L’ego se sent menacé à chaque étape et il créera un conflit.

Le résultat de cette lutte interne est que nous ne remplissons pas notre feuille de travail sur le pardon, nous créons plus de raison de continuer à projeter nos pensée sur X et de nous sentir victimes, nous ne trouvons pas le temps pour méditer ou nous oublions de faire d’autres activités qui nous soutiennent pour nous permettre de nous rappeler qui nous sommes.

Plus nous nous approchons de la possibilité de lâcher prise sur quelque chose qui provoque un sentiment de culpabilité, plus l’ego se débat et crie, et donc plus le processus de pardon semble difficile.

Ayez donc la volonté de vivre cette résistance, sachant que de l’autre côté vous trouverez la paix et la joie.

Ayez également la volonté de ressentir toute souffrance, dépression, chaos et confusion qui pourraient survenir durant ce processus.


20. Je m’abandonne maintenant à la puissance supérieure que je considère être __________ et j’ai confiance car je sais que cette situation continuera à se dérouler parfaitement selon la Guidance divine et la loi spirituelle.

Je reconnais mon unité et je me sens totalement reconnecté à ma source. Je suis revenu à ma véritable nature qui est AMOUR, et je redonne maintenant de l’amour à (X).

Je ferme les yeux afin de ressentir l’AMOUR qui coule dans ma Vie et la Joie qui est là lorsque l’amour est ressenti et exprimé. 20.


Explication :
cela représente l’étape finale du processus du pardon.

Cependant, ce n’est pas à vous de franchir cette étape.

Vous affirmez que vous avez la volonté d’en faire l’expérience et vous offrez le reste du processus à la Puissance Divine .

Demandez que la guérison soit totalement effectuée par la Grâce Divine et que vous et X puissiez retrouver votre véritable nature qui est Amour, et que vous soyez remis en contact avec votre source, qui est également Amour.

L’étape finale donne la possibilité d’abandonner les mots, les pensées et les concepts, ainsi que de véritablement ressentir l’amour.

Au niveau existentiel, seul l’amour existe.

Si vous pouvez véritablement vous relier à cet amour, vous êtes libre. Il n’y a rien d’autres à faire.

Prenez donc quelques minutes pour méditer sur cette affirmation et soyez ouvert à ressentir l’Amour.

Peut-être vous faudra-t-il essayer cet exercice plusieurs fois avant de ressentir cet amour, mais un jour, lorsque vous vous y attendrez le moins, l’amour et la joie vous envelopperont.

21. À toi, (X)__________________. Ayant terminé cette feuille de travail, Exemple : Jeff, je réalise ma chance de t’avoir dans ma vie.

Je savais que nous étions faits pour être ensemble pour une raison spécifique et maintenant, je sais de quoi il s’agit.

Je te pardonne complètement, Jeff, car je réalise maintenant que tu ne m’as rien fait de mal et que tout est selon l’Ordre divin.

Je te reconnais, t’accepte et t’aime inconditionnellement tel que tu es.

21. Explication : vous avez commencé la feuille de travail en affrontant X.

Votre énergie a probablement changé depuis que vous avez commencé, même si le changement s’est produit il y a quelques instants.

Comment vous sentez vous maintenant au sujet de X ?

Qu’aimeriez-vous lui dire ?

Permettez-vous d’écrire sans pensée consciente, si possible, et ne jugez pas ce que vous avez écrit.

Laissez même vos paroles vous surprendre.

Puis, tandis que vous reconnaissez, acceptez et aimez X inconditionnellement, tel qu’il ou elle est, vous reconnaissez et pardonnez la projection qui vous a fait considérer X comme moins que parfait.

Vous pouvez maintenant aimer X sans jugement car vous réalisez que c’est la seule manière dont une personne peut-être aimée.

Vous pouvez maintenant aimer X car vous réalisez que son apparence dans le monde représente la seule attitude qu’il ou elle peut avoir.

C’est ainsi que l’Esprit a voulu qu’il ou elle soit pour vous.

22. À moi même : Je m’honore pour avoir eu le courage de traverser ces épreuves et pour avoir été capable de dépasser le stade de victime.

Je suis libre ! Je reconnais que je suis un être spirituel vivant une expérience humaine et je m’aime et me soutiens dans chaque aspect de mon humanité.

22. Explication : rappelez-vous, tout pardon commence par un mensonge.

Vous commencez le processus sans ressentir de pardon dans votre cœur et vous faites semblant jusqu’à ressentir réellement.

Donc honorez-vous pour avoir fait cela, soyez tendre avec vous-même et laissez le processus du pardon prendre le temps nécessaire.

Soyez patient avec vous-même.

Reconnaissez que vous avez eu le courage nécessaire pour simplement tenter de remplir la feuille de travail sur le pardon total, car vous avez véritablement fait face à vos démons au cours de ce processus.

Faire ce travail demande un courage, une volonté et une foi énorme, félicitation !

Pour aller plus loin

La feuille de travail a été créé à l’origine par le Dr Michael Ryce qui a son site en anglais : Why is this happening to me…Again!? (Pourquoi cela m’arrive à moi…encore !?)

Cet article est basé sur le livre : Le pouvoir du pardon radical de Colin C. Tipping. Voici la préface de Neale Donald Walsch à son propos :

« Cet ouvrage est le livre le plus intéressant sur le pardon qui ait été publié depuis bien longtemps. Je n’ai jamais rien vu d’aussi bien écrit et d’aussi juste sur ce sujet. Je recommande ce livre à tous. Il pourra changer, voire sauver la vie de certains. Pour d’autres, il pourra s’avérer être le cadeau d’une vie »

Le pouvoir du Pardon Radical

 Commander le livre : Le pouvoir du pardon radical

Vous trouverez d’autres types de feuilles de travail ainsi que la possibilité de vous faire accompagner sur ce site : methodetippingpardonradical.blogspot.fr/

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

se-booster

Webmaster, je me soigne d'une intoxication aux métaux lourds depuis quelques années et partage ici mes astuces pour booster sa santé.

Laisser un commentaire

Fermer le menu